ABIVAX publie de nouvelles données précliniques confortant l’effet d’ABX464 sur une guérison fonctionnelle du VIH et un nouveau traitement pour les maladies inflammatoires à l’occasion du HIV DART Meeting

  • ABX464 module l’expression de l’IL-22 et des miR-124 suggérant un fort effet anti-inflammatoire et élargissant ainsi son potentiel thérapeutique
  • ABIVAX annonce le lancement d’une étude clinique de preuve de concept sur ABX464 dans la maladie inflammatoire de l’intestin

Paris, le 8 décembre 2016ABIVAX (Euronext Paris: FR0012333284 – ABVX), une société de biotechnologie ciblant le système immunitaire pour éliminer des maladies virales, annonce aujourd’hui qu’elle a présenté de nouvelle données précliniques sur ABX464, son candidat médicament développé en vue d’une guérison fonctionnelle des patients atteints du VIH/SIDA, à l’occasion de la conférence scientifique HIV DART (Frontiers in Drug Development for Antiretroviral Therapy) qui s’est tenue à Los Cabos, au Mexique.

Les données ont démontré, dans des modèles in vitro, que l’exposition à ABX464 conduit à une multiplication par 50 de l’expression de l’IL-22, une cytokine anti-inflammatoire puissante, par les macrophages ainsi qu’une multiplication par 10 de l’expression de l’anti-inflammatoire microRNA miR-124 dans les lymphocytes T. ABIVAX a également indiqué que, pour la première fois dans un modèle préclinique de colite, le traitement avec ABX464 induit une réduction du recrutement de macrophages dans l’intestin et également une réduction de la libération de cytokine inflammatoire (IL- 6 et TNFa), inhibant ainsi les changements histologiques de l’intestin associés à la colite.

De plus, ABIVAX a révélé qu’après l’interruption du traitement, l’effet protecteur d’ABX464 dans ce modèle de maladie a duré pendant au moins 6 semaines malgré une exposition continue au DSS (Dextran Sulfate Sodium), une substance bien connue pour provoquer les symptômes de la colite. Cet effet thérapeutique est modulé au moins en partie par l’IL-22, une cytokine anti-inflammatoire connue pour réguler la réparation des tissus et des lésions du colon, puisque les anticorps de l’IL-22 inhibent partiellement cette protection.

Le Pr. Jamal Tazi (Directeur de l’Institut de Génétique Moléculaire, Professeur au CNRS et à l’Université de Montpellier et Membre du Comité Exécutif d’ABIVAX), a donné une présentation orale intitulée “Anti-HIV drug candidate ABX464 prevents intestinal inflammation by producing IL-22 in activated macrophages” (« Le candidat médicament anti-VIH ABX464 inhibe l’inflammation intestinale en produisant l’IL-22 dans les macrophages activés »), le mercredi 7 décembre à l’occasion d’une session « Inflammation and cure » (Inflammation et traitement).

« Cet effet anti-inflammatoire récemment découvert suggère que notre composé le plus avancé, ABX464, pourrait moduler d’importants paramètres de la maladie, tant dans le VIH que dans d’autres indications inflammatoire telles que la maladie inflammatoire de l’intestin », déclare le Pr. Jamal Tazi. Le Pr. Hartmut Ehrlich, M.D., Directeur Général d’ABIVAX ajoute « Nous réagissons rapidement face à ces nouvelles données encourageantes. ABIVAX prévoit de lancer une étude clinique de preuve de concept sur ABX464 dans le traitement de la maladie inflammatoire de l’intestin en 2017 ».

Contacts presse

Caroline Carmagnol 

abivax@alizerp.com

+ 33 6 64 18 99 59 or
+ 33 1 44 54 36 65

Standard : +33 1 53 83 08 41