ABIVAX a découvert de nouvelles molécules antivirales qui présentent le potentiel de traiter le virus de la Dengue

Epidémie sévère du virus de la Dengue déclarée en Nouvelle-Calédonie


Selon l’OMS, près de 400 millions de cas de Dengue sont déclarés chaque année


Paris, le 23 février 2017 à 8h00 (CET) – ABIVAX (Euronext Paris : FR0012333284 – ABVX), société de biotechnologie ciblant le système immunitaire pour éliminer des maladies virales est actuellement en train d’explorer sa chimiothèque ciblée de petites molécules dans le but de découvrir et de développer un candidat médicament antiviral contre la fièvre de la Dengue. La société a récemment découvert plusieurs molécules qui sont actives contre le virus de la Dengue in vitro. Parmi ces molécules, certaines pourraient faire l’objet d’un développement au titre de candidat médicament.


« Un traitement efficace permettrait de sauver des millions de patients puisque, selon l’OMS, près de 400 millions d’individus sont infectés par le virus de la Dengue chaque année », a déclaré le Pr. Hartmut Ehrlich, M.D., Directeur Général d’ABIVAX avant d’ajouter, « La plateforme antivirale d’ABIVAX qui est composée de plus de 1 000 petites molécules qui ciblent l’épissage de l’ARN viral, est un dispositif fiable pour identifier des molécules prometteuses puisque des candidats médicaments issus de cette plateforme ont déjà été identifiés pour un certain nombre de maladies virales, dont le VIH et le Chikungunya, ce qui témoigne de la validité de notre technologie. »

« Ces découvertes préliminaires et l’investissement réalisé dans le développement de médicaments sont d’une importance majeure à la lumière des plus de 600 cas de fièvre de la Dengue déclarés depuis janvier 2017 sur le territoire français de la Nouvelle-Calédonie. Les autorités sanitaires locales qualifient cette épidémie de situation d’urgence sanitaire de santé publique », déclare Jean-Marc Steens, M.D., Directeur Médical d’ABIVAX. « Deux patients sont déjà décédés et aucun traitement efficace n’est disponible pour endiguer l’épidémie ou prévenir de nouveaux décès. Nous souhaitons remédier à cette situation. »


Selon l’OMS, la Dengue est présente dans plus de 100 pays, avec 2,5 milliards de personnes susceptibles d’être contaminées par le virus (soit un tiers de la population mondiale). La dengue est une infection virale transmise par les moustiques qui provoque un syndrome de type grippal et peut évoluer parfois vers des complications potentiellement mortelles, appelées dengue sévère. Une seconde infection par la Dengue peut déclencher la fièvre hémorragique de la Dengue, qui tue environ 20 000 personnes chaque année, essentiellement des nouveaux nés et des enfants. Malgré la disponibilité d'un vaccin partiellement efficace, le besoin de traitement pour les patients infectés reste très élevé.


ABIVAX est actuellement en train d’explorer sa chimiothèque antivirale ciblant l’épissage de l’ARN viral pour des molécules qui sont actives contre 4 sérotypes du virus. Au cours d’un premier screening, la société a identifié plusieurs molécules actives contre le sérotype 2 et commence à analyser cette piste quant à leur capacité à inhiber la réplication d’autres sérotypes.

L'objectif d'ABIVAX est de développer une seule molécule active contre tous les sérotypes de la dengue.

Contacts presse

Caroline Carmagnol 

abivax@alizerp.com

+ 33 6 64 18 99 59 or
+ 33 1 44 54 36 65

Standard : +33 1 53 83 08 41