ABIVAX présente les données complètes de son étude de Phase 2a sur ABX464 dans le VIH au symposium « HIV Cure and Reservoir »

Le symposium est dédié aux efforts de recherche dans le domaine du VIH

Les données sur l’ADNviral intégré confirment les résultats préliminaires publiés en mai dernier démontrant la première réduction des réservoirs du VIH induite par un traitement

PARIS, le 11 septembre 2017 à 19h00 CEST – ABIVAX (Euronext Paris : FR0012333284 – ABVX) annonce aujourd’hui que les données complètes de l’étude ABX464-004 seront présentées lors d’une session orale lors du « 2nd HIV Cure and Reservoir Symposium » qui se tiendra les 11 et 12 septembre 2017 à Ghent, en Belgique. Les résultats préliminaires de l’étude ABX464-004 avaient été publiés en mai 2017. La présentation par le Professeur Vandekerckhove, MD, PhD se déroulera le mardi 12 Septembre de 13h55 à 14h10 à l’auditorium OEHOE de la faculté de Ghent, Université de Ghent, Belgique.

La présentation intitulée “ABX464 decreases Total HIV DNA in PBMC’s when administered during 28 days to HIV-infected patients who are virologically suppressed” conforte les résultats préliminaires communiqués précédemment. De nouvelles données issues de cet essai clinique portant sur l’ADN viral intégré, une technique de séquençage de l’ADN viral plus sensible, ont confirmé les résultats obtenus en mai 2017. Elles confirment qu’ABX464 diminue de manière importante les réservoirs du VIH dans le sang dans le cadre de cette étude clinique de Phase 2a.

Le Professeur Linos Vandekerckhove, M.D., Ph.D., Directeur du Centre de Recherche sur le VIH à la Faculté de Médecine de l’Université de Ghent, déclare « La confirmation de l’activité d’ABX464 sur les réservoirs du VIH mesurés avec cette deuxième méthode – sur de l’ADN viral intégré – confirme nos conclusions initiales et nous encourage à explorer davantage le potentiel de cette molécule ».

Jean-Marc Steens, M.D., Directeur médical d’ABIVAX ajoute, « Ces données soutiennent le potentiel d’ABX464 à devenir un élément de guérison fonctionnelle du VIH. L’aval scientifique du Symposium “HIV Cure and Reservoir” est une étape importante dans la reconnaissance du potentiel de cette molécule qui cible les réservoirs du VIH et pourrait mener à une guérison fonctionnelle ».

Le Pr. Hartmut Ehrlich, M.D., Directeur Général d’ABIVAX ajoute, « Nous sommes très heureux de cette opportunité offerte par ce Symposium de présenter à la communauté scientifique les résultats complets de cette importante étude clinique avec ABX464. Nous sommes impatients de discuter ces données essentielles qui fourniront certainement une ligne directrice au développement à venir d’ABX464 ». 

Une autre étude clinique de Phase 2a (ABX464-005) a déjà été lancée dans le but d’étudier les effets d’ABX464 sur les réservoirs du VIH dans le sang et les tissus gastro-intestinaux. Dans cette étude, annoncée précédemment, la première cohorte de patients se voit administrer ABX464 pendant 28 jours, en complément à leur traitement antirétroviral. Des biopsies rectales sont collectées à certains intervalles afin de quantifier, sur la durée, le réservoir du VIH et le niveau d’inflammation. Sur la base des résultats de l’étude ABX464-004, ABIVAX a soumis une demande de modification du protocole chez les patients de la deuxième cohorte, afin d’étendre la durée du traitement. Les approbations réglementaires et des comités d’éthique ont d’ores et déjà été obtenues. Les premiers résultats de la première cohorte de l’étude ABX464-005 sont attendus d’ici la fin du mois de septembre 2017. 

Contacts presse

Caroline Carmagnol 

abivax@alizerp.com

+ 33 6 64 18 99 59 or
+ 33 1 44 54 36 65

Standard : +33 1 53 83 08 41