Premier patient traité dans la cohorte 3 mois de l’étude de Phase 2a sur ABX464 chez les patients VIH contrôlés

L’étude vise à évaluer l’effet d’ABX464 sur les réservoirs du VIH dans le sang et les tissus intestinaux

L’étude mesurera le taux de réponse sur la durée

Paris, le 18 septembre 2017 à 8h00 CEST – ABIVAX (Euronext Paris : FR0012333284 – ABVX), une société de biotechnologie ciblant le système immunitaire pour éliminer des maladies virales en se basant sur ses plateformes technologiques uniques, annonce aujourd’hui que le premier patient de la seconde cohorte a été traité dans le cadre de son étude clinique de Phase 2a qui vise à évaluer l’effet d’ABX464 dans les réservoirs du VIH et sur les niveaux d’inflammation dans le sang et les tissus intestinaux.

ABX464 est une petite molécule antivirale « first-in-class » découverte par ABIVAX. Elle inhibe la réplication du VIH à travers un mécanisme d’action unique et a également démontré un fort effet anti-inflammatoire dans le cadre d’essais précliniques. ABX464 inhibe plus particulièrement la protéine REV, une protéine clé du VIH, en stimulant l’épissage de l’ARN viral et inhibant ainsi la réplication du VIH à travers un mécanisme nouveau (la modulation de l’épissage de l’ARN) qui pourrait ne pas induire de résistance au traitement.

Dans la première cohorte, 12 patients infectés par le virus du VIH se sont vus administrer 150mg d’ABX464 pendant 28 jours en plus de leur traitement antirétroviral. Des biopsies rectales ont été collectées à des intervalles prédéfinis pour quantifier, sur la durée, la charge virale et le niveau d’inflammation dans les réservoirs du VIH. Les résultats préliminaires de cette première cohorte sont attendus au cours de la première semaine d’octobre.

Dans la seconde cohorte, 12 patients se verront administrer 50mg d’ABX464 pendant 3 mois en plus de leur traitement antirétroviral. A l’instar de la première cohorte, des biopsies rectales seront collectées à des intervalles prédéfinis pour quantifier, pendant 3 mois, la charge virale et le niveau d’inflammation dans les réservoirs du VIH. Le premier patient de la seconde cohorte a été traité à l’Hôpital Universitaire Germans Trias i Pujol dans la commune de Badalona (Barcelone, Espagne). Les résultats préliminaires de la seconde cohorte sont attendus au cours du 2ème trimestre 2018.

Jean-Marc Steens, M.D., Directeur médical d’ABIVAX commente, « Cette seconde cohorte nous fournira des données majeures sur la capacité d’ABX464 à diminuer davantage les réservoirs du VIH et à améliorer le taux de réponse sur une durée plus longue. Nous sommes très reconnaissants envers le centre d’excellence de Barcelone et envers les patients pour leur soutien constant dans le développement de cette molécule qui cible les réservoirs du VIH et qui pourrait devenir un élément clé de guérison fonctionnelle. »  

Contacts presse

Caroline Carmagnol 

abivax@alizerp.com

+ 33 6 64 18 99 59 or
+ 33 1 44 54 36 65

Standard : +33 1 53 83 08 41