La molécule ABX464 prouve une fois de plus son efficacité

La molécule ABX464, développée par la biotech française Abivax, n’en finit plus de susciter l’optimisme des spécialistes de la lutte contre le VIH. Après les tests concluants réalisés sur des souris de laboratoire en février dernier, c’est une étude clinique dont les résultats ont été présentés ce mardi qui laisse espérer l’arrivée d’un nouveau médicament contre le sida. Un traitement qui détruirait les cellules infectées contre lesquelles la trithérapie ne peut rien.

La société française Abivax a rendu public ce mardi le bilan d’une seconde étude sur la prometteuse molécule ABX464 (lire en encadré) qui laisse espérer, à terme, l’arrivée d’un traitement efficace contre le sida. Le produit développé par la biotech de Montpellier (Hérault) va plus loin que les médicaments les plus fréquemment prescrits aux patients séropositifs actuellement.

Si la trithérapie empêche la propagation du VIH dans l’organisme des personnes infectées, le virus reste présent dans des cellules qualifiées de « réservoirs » par les scientifiques.

Or, la molécule ABX464 a la capacité de cibler et détruire ces réserves cachées d’éléments viraux. Et ce de façon visible et quantifiable, comme l’a montré l’étude clinique menée par Abivax pendant 28 jours sur 30 patients infectés par le virus.

Une réduction de 40 % en moyenne du réservoir

En plus de leur traitement par trithérapie, certains des sujets ont reçu le nouveau médicament tandis qu’un placebo a été administré aux autres. « Chez 14 patients évaluables, sept ont montré une réduction de 40 % en moyenne du réservoir dans les cellules du sang périphériques », a annoncé à France Info le docteur Jean-Marc Steens, responsable médical d’Abivax.

Le spécialiste souhaite néanmoins se montrer prudent, expliquant que l’objectif est désormais de « voir si cela se confirme dans d’autres réservoirs, puisque le virus se niche partout dans le corps ». Des tests cliniques supplémentaires sont donc prévus dans le cadre d’un protocole qui pourrait durer « deux ou trois ans ».

Les marchés notent l’espoir

Et si l’on est donc encore loin de voir arriver le médicament-miracle sur le marché, les marchés financiers, eux, ont déjà réagi. Selon le quotidien Les Échos, ce mardi en fin de journée, quelques heures après l’annonce des résultats des derniers tests de la molécule ABX464, le cours de l’action d’Abivax avait gagné 114,13 % à la clôture.

Face aux difficultés quotidiennes de la lourde trithérapie pour les patients, la nouvelle molécule présenterait une alternative intéressante. L’ABX464 garantirait un traitement plus court et des prises de médicaments plus espacées dès 2020… à condition que son efficacité sur l’homme soit démontrée.

Lire l'article ici

Contacts presse

Caroline Carmagnol 

abivax@alizerp.com

+ 33 6 64 18 99 59 or
+ 33 1 44 54 36 65

Standard : +33 1 53 83 08 41

Plus d'articles en anglais

cliquez ici