ABX544 pour le traitement du virus Ebola

Première ligne de défense

Le programme ABX544 d'Abivax cible la production d'un sérum hyperimmun d'Ebola, contenant des anticorps neutralisants et produits par des animaux immunisés grâce à un antigène Ebola spécifique.

Ces antigènes sont ensuite redirigés vers des cibles conservées parmi différentes souches évoluant au sein des populations humaines, permettant ainsi un haut degré de protection et limitant le risque d’échec thérapeutique face à des nouvelles variantes du virus. Il peut être utilisé comme traitement pour les personnes infectées mais aussi comme protection pour les individus sains ou encore le personnel soignant, constituant ainsi une première ligne de défense lors des épidémies.

Délais de protection

Contrairement à un vaccin qui nécessite un certain temps avant de générer une protection efficace, ABX544 devrait avoir un effet immédiat dès lors qu’il est administré.

La flexibilité de sa production en conditions d'urgence ainsi que la capacité de transport et de stockage dans les pays les plus touchés constitueront un avantage majeur, en particulier dans un contexte épidémique.

A propos du virus Ebola

Le virus Ebola est une fièvre hémorragique, maladie grave et souvent mortelle, qui se propage par contact humain. Le virus a été découvert en 1976, au Zaïre, alors que sévit la première épidémie faisant 431 morts. Le dernier foyer (2014-2015) a concentré près de 29 000 cas et engendré parmi eux près de 11 000 décès (soit environ 40% de mortalité). Cette épidémie a notamment révélé la nécessité de développer une solution médicale rapide.

Source : Organisation Mondiale de la Santé

Prochaines étapes

Abivax a d’ores et déjà débuté l’évaluation pré-clinique de ces anticorps et vise à démarrer les développements cliniques de cet anticorps une fois que la phase préclinique est achevée avec succès. Ces anticorps pourraient être utilisés pour traiter les personnes infectées par le virus Ebola, ainsi que pour prévenir la propagation de l'infection lors d'une épidémie.