Présentation

La technologie d'Abivax est basée sur une science de pointe dont l'objectif est de développer des solutions thérapeutiques stimulant les mécanismes immunitaires naturels du corps pour guérir les maladies. Notre chimiothèque propriétaire exclusive de petites molécules candidates est rigoureusement analysée par notre équipe R&D pour sélectionner et développer des molécules adaptées à cette approche thérapeutique.

Abivax se concentre sur le développement de solutions thérapeutiques pour traiter efficacement les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer.

Abivax dispose actuellement de deux programmes en développement clinique avec ABX464 dans les indications de la rectocolite hémorragique et du VIH, et un programme au stade clinique avec ABX196 dans le traitement du cancer hépatocellulaire.

ABX464 pour la rectocolite hémorragqiue et les autres maladies inflammatoires

Abivax a développé ABX464 à partir de la chimiothèque de l’entreprise comprenant plus de 1900 petites molécules qui ont le potentiel de modifier l’épissage de l’ARN. L’incidence d’ABX464 sur la modulation de l’épissage de l’ARN résulte en une puissante activité anti-inflammatoire et en une capacité à réduire les réservoirs viraux du VIH.

Abivax utilise les propriétés anti-inflammatoires d’ABX464 pour cibler l’inflammation en essais clinques. La découverte de ces propriétés a conduit à l'initiation d'études cliniques qui positionnent ABX464 comme candidat-médicament ayant le potentiel de traiter la rectocolite hémorragique et les autres maladies inflammatoires.

Comment fonctionne ABX464 dans l’inflammation?

L’effet anti-inflammatoire d’ABX464 est généré par une cascade moléculaire initiée par sa liaison à une région de l’ARN messager ou viral dans les cellules, appelée Cap Binding Complex ou CBC. Cette liaison entraîne l’épissage d’un long ARN non codant, qui provoque la surexpression d’un micro ARN particulier, miR-124. miR-124 génère une cascade qui est réputée déclencher un effet anti-inflammatoire qui a été observé dans des modèles précliniques.

La maladie chronique de l’intestin, sans remède

La maladie inflammatoire de l'intestin (MICI) décrit, de façon générale, les pathologies caractérisées par une inflammation chronique du tube digestif. Les deux principaux types de MICI sont la rectocolite hémorragique (RCH) et la maladie de Crohn (MC). Si la Maladie de Crohn peut affecter chaque région du tube digestif, la rectocolite hémorragique affecte uniquement le colon et entraîne une inflammation qui conduit aux saignements rectaux, aux diarrhées sanglantes, aux crampes abdominales ou aux douleurs sévères.ABX464 est développé dans la rectocolité hémorragique, dont la cause exacte d reste inconnue. Toutefois, une dérégulation du système immunitaire et une origine génétique sont des causes possibles. La rectocolite hémorragique peut être débilitante, et mener à des complications potentiellement mortelles. Bien que le traitement de la rectocolite hémorragique se soit considérablement améliorée au cours des dernières années, il n’existe encore aujourd’hui aucune guérison, démontrant l’existence d’un besoin médical important non satisfait. Pour en savoir plus sur la rectocolite hémorragqiue et sur les MICI, rendez-vous sur:

ABX464 pour le VIH

Abivax a développé ABX464 à partir de la chimiothèque de l’entreprise comprenant plus de 1900 petites molécules qui ont le potentiel de modifier l’épissage de l’ARN. L’incidence d’ABX464 sur la modulation de l’épissage de l’ARN résulte en une puissante activité anti-inflammatoire et en une capacité à réduire les réservoirs viraux du VIH.

A ce jour, Il n’existe pas de thérapies permettant l’élimination du réservoir du VIH latent contenu dans les cellules immunitaires infectées. Par conséquent, dans les deux semaines suivant l’arrêt du traitement, la réplication virale du réservoir du VIH restaure la charge virale dans le sang à hauteur de celle observée avant l’initiation du traitement. ABX464 est la seule molécule thérapeutique à avoir démontré une réduction du réservoir du VIH au cours de deux essais cliniques indépendants, démontrant ainsi, un potentiel pour une cure fonctionnelle du VIH.

Comment fonctionne ABX464 dans le VIH?

Abivax a développé ABX464 à partir de la chimiothèque de l’entreprise comprenant plus de 1900 petites molécules qui ont le potentiel de modifier l’épissage de l’ARN. L’incidence d’ABX464 sur la modulation de l’épissage de l’ARN résulte en une puissante activité anti-inflammatoire et en une capacité à réduire les réservoirs viraux du VIH.

Comme pour les maladies inflammatoires, ABX464 se lie à une cible cellulaire, le Cap Binding Complex (CBC) et inhibe la production d'ARN viral complet par les cellules infectées par le VIH, processus nécessaire à sa réplication. Ce mécanisme d'action n’avait jamais été exploré auparavant. En se liant au complexe Cap Binding (CBC) sur l’ARNm virale, ABX464 induit l'épissage de l'ARNm du VIH pour le rendre intraduisible par la cellule, bloquant ainsi sa réplication. Par conséquent, contrairement aux antirétroviraux, actuellement disponibles, qui empêchent l'infection par le VIH de nouvelles cellules, ABX464 cible les cellules déjà infectées et empêche le réservoir d'ADN intégré du VIH de de produire de nouveaux virus.

Le mécanisme d'action d'ABX464 sur le réservoir du VIH est actuellement étudié sur la base des trois hypothèses suivantes : (1) l'ARNm viral épissé généré par le traitement par ABX464 entraîne une réponse immunitaire contre les cellules réservoirs infectées par le VIH (2) L'épissage de l'ARNm du VIH conduit à la génération de virus déficients (3) l'accumulation d'ARNm viral épissé dans les cellules conduit à la mort cellulaire.

Le VIH/SIDA reste l’un des principaux problèmes de santé publique dans le monde.

Malgré des outils et des méthodes efficaces de prévention du VIH, la diminution du nombre de nouvelles infections parmi les adultes dans le monde reste insuffisante. Les thérapies antivirales efficaces ont seulement la capacité de transformer la maladie en une maladie chronique, obligeant les patients à prendre des médicaments quotidiennement et jusqu’à la fin de leur vie. Il y a aujourd’hui un besoin médical critique concernant la mise au point de thérapies innovantes qui puissent conduire à une réelle guérison fonctionnelle du VIH. Pour en savoir plus sur le VIH/SIDA, rendez-vous sur:

ABX196 pour le cancer

Abivax développe ABX196, un stimulateur immunitaire pour le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC),en combinaison avec un checkpoint inhibitor. Le CHC est la forme la plus commune de cancer primaire du foie. La technologie Abivax se concentre sur les cellules T invasives naturelles (iNKT) pour éliminer les tumeurs.

Exploiter le système immunitaire pour traiter le cancer

Le cancer, qui décrit un grand groupe de maladies dans lesquelles les cellules anormales se divisent de façon incontrôlée est la deuxième cause de décès dans le monde. En hausse dans les pays les moins développés, il a provoqué 8,8 millions de décès dans le monde en 2015 (OMS). Pour en savoir plus sur le cancer, rendez-vous sur: