ABX464 pour le COVID-19

Antivirales, anti-inflammatoires et réparation tissulaire

ABX464 est une petite molécule innovante, première de sa classe thérapeutique, administrée par voie orale ayant démontré une bonne tolérance ainsi que des propriétés antivirales, anti-inflammatoires et de réparation tissulaire dans des essais cliniques dans le VIH et la rectocolite hémorragique. De nouvelles données in vitro montrent qu’ABX464 inhibe la réplication virale du SARS-CoV-2 (COVID-19).

Avec ces caractéristiques, ABX464 est le seul candidat médicament connu avec un tel triple effet complémentaire désirable pour traiter efficacement des patients COVID-19 :

  1. Antiviral pour inhiber la réplication virale du SARS-CoV-2;
  2. Anti-inflammatoire pour prévenir et traiter le syndrome de détresse respiratoire aigüe (SDRA);
  3. Réparation tissulaire pour prévenir les séquelles pulmonaires à long terme.
Maladie du COVID-19

Le COVID-19, causé par le virus SARS-CoV-2, est une maladie respiratoire variant d’une forme légère à sévère. Les patients âgés ou à risque élevé sont les plus vulnérables pour développer une forme sévère de la maladie qui peut mener jusqu’au décès. Un « orage cytokinique » et le syndrome d’hyper-inflammation, causés par la production excessive de multiples chemo- et cytokines, peut être observés chez les patients qui souffrent de la forme sévère de la maladie. Cela mène au syndrome de détresse respiratoire aigüe (SDRA), caractérisé par l’apparition d’une insuffisance respiratoire hypoxémique, nécessitant une admission en unité de soins intensifs et une oxygénothérapie. Afin d’éviter le SDRA et par conséquence de réduire la gravité de cette maladie, il faut empêcher la production excessive de ces chemo- et cytokines.

Effet durable

ABX464 : Effet antiviral

ABX464 a démontré une capacité à réduire, voire éliminer les réservoirs du VIH dans un essai clinique de Phase 2a. Cet effet antiviral a également été démontré dans la réplication du SARS-CoV-2, qui est inhibée par ABX464 (à une ampleur similaire à celle du Remdesivir, le seul médicament autorisé dans quelques pays contre le COVID-19 en cas d’urgence) et in vitro dans un modèle d’épithélium respiratoire humain. Par conséquence, ABX464 pourrait potentiellement réduire la charge virale des patients atteints du COVID-19.

ABX464 : Effet anti-inflammatoire et réparation tissulaire

ABX464 a démontré une efficacité impressionnante dans un essai clinique de Phase 2a dans une autre maladie inflammatoire, la rectocolite hémorragique, et son mécanisme d’action moléculaire appuie l’hypothèse d’un effet avéré pour traiter l’« orage cytokinique » et le syndrome d’hyper-inflammation, observés ainsi chez les patients atteints du COVID-19. L’hyper-inflammation des poumons est la cause principale de la détresse respiratoire et, par conséquent, du décès potentiel des patients. ABX464 augmente la production du miR-124, un « frein physiologique » de l’inflammation. Le miR-124 régule à la baisse de multiples chemo- et cytokines impliquées dans l’« orage cytokinique », causé par le COVID-19, y compris le TNF alpha, l’IL-1 bêta, le G-CSF, l’IL-6, le MCP-1 et l’IL-17.

Par ailleurs, ABX464 a également démontré la capacité de promouvoir la cicatrisation des lésions inflammatoires de la rectocolite hémorragique. Les patients atteints du COVID-19 pourraient ainsi bénéficier de l’effet anti-inflammatoire d’ABX464 et de ses caractéristiques de réparation tissulaire afin de limiter des séquelles pulmonaires à long terme suite à une infection.

Environ 375 patients ont été traités avec ABX464, et le candidat médicament démontre un très bon profil de tolérance, ainsi que des preuves d’efficacité supérieure à long terme.

ABX464 triple effet

Interview avec le Prof. Ehrlich sur ABX464, les indications ciblées et la production

En développement clinique

En l’absence d’un vaccin ou d’un traitement efficace et compte tenu du triple effet potentiellement bénéfique d’ABX464 pour réduire la gravité de la maladie COVID-19 en prévenant le SDRA, Abivax a décidé d’étendre son programme clinique dans le domaine des antiviraux/anti-inflammatoires. La Société a donc lancé un essai clinique de Phase 2b/3 chez les patients à haut risque atteints du COVID-19.

Cet essai randomisé contre placebo, chez 1 034 patients COVID-19 à risque élevé (âgés de plus de 65 ans ou ayant un facteur de risque) sera mené dans 50 centres d’investigation en Europe et en Amérique Latine. Les patients reçoivent le traitement de référence et 50 mg d’ABX464 ou un placebo par voie orale une fois par jour pendant 28 jours. Des patients hospitalisés et non-hospitalisés avec la maladie COVID-19 confirmée peuvent être inclus dans cet essai.

Critère principal d’évaluation

Absence d’oxygénothérapie à haut débit ou de ventilation assistée ou de décès dans les 28 jours après début du traitement, ainsi que des multiples critères cliniques et biologiques secondaires.

Plus d'informations sur clinicaltrials.com.