Notre Mission

Abivax mobilise la machinerie immunitaire naturelle du corps pour traiter les patients atteints de maladies inflammatoires, d’infections virales et de cancers

En tant qu'entreprise en phase clinique, Abivax exploite ses plateformes antivirales et immunitaires pour développer des candidats médicaments amenant à une guérison de la rectocolite hémorragique et autres maladies inflammatoires (ABX464),du VIH (ABX464),et du cancer du foie (ABX196). Notre mission est d’utiliser nos plateformes de développement de médicaments pour apporter ces solutions médicales innovantes et efficaces aux patients atteints par ces pathologies, dont les besoins médicaux sont aujourd’hui largement insatisfaits.

Abivax exploite trois plateformes technologiques pour la découverte de médicaments:

Modulation de la biogénèse d'ARN: ABX464

Stimulation immunitaire: ABX196

Anticorps polyclonaux: ABX544

Autres candidats médicaments

Abivax fait également progresser un immuno-stimulant en phase clinique, ainsi que plusieurs candidats précliniques contre d'autres virus (par exemple la dengue, le virus respiratoire syncytial (VRS) et la grippe). Plusieurs de ces composés devraient entrer en développement clinique avant 2021.

ABX464

Le composé le plus avancé d'Abivax, ABX464, fait actuellement l'objet d'essais cliniques de Phase 2a étudiant son effet anti-inflammatoire puissant chez les patients atteints de rectocolite hémorragique. Faisant suite aux résultats probants de cette étude clinique, Abivax a décidé de faire progresser ABX464 dans une étude de Phase 2b dans la rectocolite hémorragique, ainsi que dans deux études cliniques de Phase 2a dans la maladie de Crohn et pour la polyarthrite rhumatoïde au cours du premier trimestre 2019.

ABX464 a également complété deux études cliniques de Phase 2a afin d’étudier sa capacité à réduire les réservoirs viraux chez les patients souffrant du VIH. Cette réduction est nécessaire pour pouvoir viser une guérison fonctionnelle du VIH. Abivax est pleinement engagée à développer ABX464 afin de pourvoir à ce besoin médical chez les patients souffrant du VIH. L’étude clinique de Phase 2b sur ce programme est prévue pour lancement au cours du premier semestre 2019.